Interview de Pierre-Louis PETIT, aquarelliste et pastelliste.

1. Rivière, de Pierre-Louis PETIT.- 02/2019.- Tableau réalisée à l'aquarelle, au format 39x21cm.

1. Rivière, de Pierre-Louis PETIT.- 02/2019.- Tableau réalisé à l’aquarelle, au format 39x21cm.

Vous pratiquez divers médiums tels que l’aquarelle et le pastel. Comment sont-ils venus à vous?
J’ai une formation de dessinateur en architecture. Depuis les années 80 je pratique l’aquarelle en passe-temps. En 1985, j’ai vu arriver les ordinateurs dans les bureaux d’étude. J’ai voulu prendre le contrepied du DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) en suivant une formation de dessin publicitaire. En même temps, j’ai étudié celui en perspective et surtout l’aquarelle pour illustrer les maisons individuelles que j’esquissais. C’est donc par le biais du dessin d’architecture que je suis venu à l’aquarelle artistique, en m’appuyant toujours sur un dessin préalable très précis. On ne se débarrasse pas si facilement de 40 ans de dessin technique. En 1995, j’ai monté une association qui regroupait des peintres amateurs dans le but de peindre ensemble et d’échanger nos expériences. C’est le début des premières expositions de groupe puis personnelles. Je suis venu au pastel pour faire le contrepoint de l’aquarelle. L’aquarelle est une technique où on a peu le droit à l’erreur. Je trouve dans le pastel plus de sérénité car l’on peut mieux corriger justement. Je poursuis maintenant ces deux médiums en les associant même parfois. Mes sujets sont toujours figuratifs et je travaille par séries. J’ai réalisé une série de danseuses, une de personnages sur la plage, une autre de rivières et une de voitures anciennes, en me lançant à chaque fois un nouveau défi : « Ca aussi je peux le dessiner et le peindre ». Je m’efforce toujours d’utiliser « de belles couleurs » pour magnifier ce que je peins. Par ailleurs, je participe depuis 2018 au Festival des Aquarellistes de Bagnols en Beaujolais où j’ai gagné en 2019 le prix de la Municipalité pour mes voitures anciennes.

2. Femme au bob rose, de Pierre-Louis PETIT.- 11/2020.- Tableau réalisé aux pastels, au format 30x40cm.

2. Femme au bob rose, de Pierre-Louis PETIT.- 11/2020.- Tableau réalisé aux pastels, au format 30x40cm.

Vos voyages sont les sources de votre inspiration, et votre travail en témoigne avec une thématique dominante de vues extérieures, de baigneuses, de végétal et floral. On devine un goût pour l’oeuvre du peintre Edgar DEGAS. Vous sentez-vous impressionniste, placez-vous votre chevalet à l’extérieur de l’atelier ? Ou vos représentations sont elles postérieures, tirées de vos impressions ? 
Indéniablement je suis très influencé par les impressionnistes qui sont mes peintres préférés (dont DEGAS en effet), surtout pour l’usage qu’ils font des couleurs vives. Par contre, je suis un peintre d’atelier. Je ne travaille pas sur le vif, d’où l’emploi de la photo comme support, car je passe beaucoup de temps et de soin au dessin préalable avant la mise en couleur. Pour les portraits ou les baigneuses, j’utilise des photographies comme base de départ, mais je remets les personnages dans un nouveau décor (exemple page de News Week) en gardant toujours en tête de magnifier les couleurs, avec aussi des influences de pop art. Les personnages à la plage sont d’après des photos anciennes en noir et blanc, j’en invente alors les couleurs.
Avec l’aquarelle, mon sujet de prédilection est l’eau. Je trouve que c’est le médium idéal pour la peindre. L’eau et les bateaux sont les sujets qui m’inspirent particulièrement, en peinture comme en photographie.
Je suis venu au pastel sec très progressivement. J’aime beaucoup travailler cette matière car c’est direct : pas
de pinceaux, la couleur pure et les doigts pour faire les fondus. Par la suite, les paysages, les portraits au pastel se sont imposés à  moi tout naturellement avec comme références les portraitistes de la période classique dont j’admire le travail. Mes portraits au pastel sont faits d’après des photos que je réinterprète avec mes couleurs « boostées ». J’ai en effet suivi des cours de peinture et un professeur, alors que je pensais avoir fini, me disait souvent : « Maintenant Pierre il faut METTRE LES BELLES COULEURS ». Depuis, c’est un peu devenu le credo guidant ma pratique artistique, et le conseil que je tente d’appliquer le plus souvent possible.

3. Rivière et brume matinale, de Pierre-Louis PETIT.- 06/2019.- Tableau réalisé à l'aquarelle, au format 21x27cm.

3. Rivière et brume matinale, de Pierre-Louis PETIT.- 06/2019.- Tableau réalisé à l’aquarelle, au format 21x27cm.

Suivre Pierre-Louis PETIT sur Instagram.

Photographie d’illustration de Susan PETIT.