Paul Carroll

Paul Carroll

1. Michael Glaveys 1-21 v 0-8 Clann na nGael B, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans le livre Gaelic Fields.

1. Michael Glaveys 1-21 v 0-8 Clann na nGael B, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans le livre photographique Gaelic Fields.

Paul CARROLL est un photographe autodidacte. C’est après quelques voyages et beaucoup d’expérimentations photographiques que germe en lui une première idée, un projet. Très intéressé par le concept d’espace – comme lieu de vie, lieu fonctionnel, lieu de rencontre – il souhaite étudier à travers son œuvre les rapports parfois ambigus entre les communautés irlandaises et leur environnement. Les sports gaéliques, éléments fédérateurs de la culture nationale, lui semblent alors être des sujets d’étude de premier choix. Il parcourt ainsi pendant sept ans plus d’une centaine de villes et villages, photographiant des parties de hurling, de camogie, de football féminin et masculin. A travers ses clichés ce n’est pas tant l’action du jeu qu’il cherche à capter que l’appropriation des espaces de vie par les communautés. Les clubs de GAA (Gaelic Athletic Association), très présents en milieux ruraux, ont bien souvent dû mener des combats de longue haleine afin d’acquérir leur terrain, parfois au prix de sacrifices et de compromis. C’est par exemple de manière tout à fait incongrue qu’un club a fait construire ses gradins autour d’un arbre centenaire, rien ne pouvant priver les supporters de leur meilleur point de vue sur le match (Image 1). A travers quelques cadrages astucieux, Paul CARROLL nous révèle également les liens qui existent entre les différents espaces de vie de la population. Avec une usine en fond de paysage et le terrain au premier plan, il crée la rencontre entre les lieux de labeurs et de loisirs des joueurs (Image 2).

2. Portarlington 0-8 v 1-9 The Heath, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans l'ouvrage Gaelic Fields.

2. Portarlington 0-8 v 1-9 The Heath, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans le livre photographique Gaelic Fields.

A la manière du photographe Hans VAN DER MEER qu’il admire, Paul CARROLL concrétise son travail par la création d’un livre photographique rassemblant 65 clichés et retraçant les moments décisifs des jeux. Au fil des pages, c’est l’attachement des communautés à leurs équipes, à leur territoire qu’il nous conte. Cet ouvrage intitulé Gaelic Fields a été récompensé à sa sortie en 2016 par le prix Photobook of the year décerné par le Irish Times. Certaines prises de vue ont également été exposées en 2018 à la Library Project de Dublin, une galerie conservant une importante collection de livres photographiques. Le volume est lui-même vendu en ligne ou consultable dans de nombreuses bibliothèques d’Irlande et à travers le monde.

3. Smith O_Briens 2-11 v 5-10 Parteen, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans le livre photographique Gaelic Fields.

3. Smith O_Briens 2-11 v 5-10 Parteen, par Paul CARROLL.- 2016.- Photographie numérique publiée dans le livre photographique Gaelic Fields.

Aujourd’hui, les recherches de PAUL CARROLL le mènent vers un autre projet autour des paysages dégradés. Si elles ont un fort attachement à leurs terres, les communautés irlandaises les mettent également en grand péril par les montagnes de déchets qu’elles y abandonnent. Pour ce nouveau travail, Paul CARROLL délaisse la photographie couleur au profit du noir et blanc, plus esthétique. Il souhaite ainsi sublimer l’horreur afin de provoquer une prise de conscience chez le spectateur.

Suivre Paul CARROLL : 

Rachel Chenu
rachel.pausart@gmail.com