Helen O’Shea

Helen O’Shea

1. Entity, par Helen O'SHEA.- Oeuvre réalisée avec corde de mer, sacs en plastique et fil récupérés.

1. Entity, par Helen O’SHEA.- Oeuvre réalisée avec corde de mer, sacs en plastique et fil recyclés.

Bien que très tôt attirée par l’art et l’artisanat, c’est une formation de cheffe cuisinière que l’irlandaise Helen O’SHEA entreprend à la sortie de l’école. Ce n’est que par la suite qu’elle intègre la Grennan Mill Craft School à Kilkenny, où elle se forme aux arts du textile, de l’estampe et de la céramique. S’ensuit une carrière de vingt ans en tant que tutrice d’art et d’artisanat au sein du Comité de la formation professionnelle de la ville de Cork. Portée par un désir grandissant de développer une pratique plus personnelle, autour du textile, elle s’inscrit en 2009 au Crawford College of Art and Design de Cork. Lors d’une résidence réalisée en Islande en 2015, elle est impressionnée par la population locale qui parvient à tirer partie de la moindre ressource, allant jusqu’à transformer les peaux de poissons en cuir haut de gamme. La valorisation des déchets intègre alors la démarche d’Helen O’SHEA. Alarmée par la quantité de plastiques sur les plages, elle a voulu attirer l’attention du public sur la perte de valeur de ces objets mis au rebut. En manipulant, en façonnant, en réinventant et en créant une nouvelle histoire, les matériaux de tous les jours deviennent des objets précieux, des œuvres d’art.

2. Floating Blue Elaboration, par Helen O'SHEA.- Oeuvre réalisée avec sachets et fils en plastique recyclés, h 27 x l 23 x p 20 cm.

2. Floating Blue Elaboration, par Helen O’SHEA.- Oeuvre réalisée avec sachets et fils en plastique recyclés.

Le plastique est donc aujourd’hui au centre de son travail. Par la multiplicité de ses formes, il offre un grand nombre de possibilités. C’est au contact de l’objet plastique que l’idée va germer, que la technique va se développer : collage, couture, assemblage… Chaque œuvre est l’occasion pour Helen O’SHEA d’expérimenter de nouvelles techniques, révélatrices d’histoires qu’elle veut exprimer. C’est sur les plages, chez ses amis ou dans son propre domicile, qu’elle récolte ces articles jetables.
Elle les assemble ensuite, leur donnant des formes organiques, souvent inspirées du monde marin. Quelques goulots de bouteilles érodés par le sable, le vent et l’eau, associés à des morceaux de fils et de dentelle, donnent ainsi naissance à d’étranges êtres marins comme Marine Beings (Image 3). Sur les paniers conçus à partir de sacs plastiques sont également figurés les différents niveaux des fonds océaniques et les courants qui les habitent, grâce aux motifs brodés (Image 2). Avec son œuvre elle explore le lien croissant qui existe entre les déchets plastiques et la mer.

3. Marine Beings, par Helen O'SHEA.- Oeuvre réalisée avec plastique et fil de coton teinté trouvés.

3. Marine Beings, par Helen O’SHEA.- Détail de l’oeuvre réalisée avec plastique et fils de coton teintés recyclés.

Helen O’SHEA est aujourd’hui exposée dans le monde entier, de la Chine aux Etats-Unis. L’exposition qui reste toutefois la plus marquante pour elle est Discovery Tresor Contemporary Craft Fair organisée à Bâle (Suisse) en 2017. Cette foire internationale, consacrée à l’artisanat contemporain, fût l’occasion de nombreux échanges et rencontres qui permirent à l’artiste de mettre en perspective sa pratique de l’art du recyclage. De nouvelles politiques de recyclage du plastique émergent à travers le monde, créant un nouveau potentiel pour ces déchets. Ce matériau fortement déprécié est ainsi une nouvelle source de richesse industrielle. C’est ce rapport ambivalent que notre société entretient avec le plastique que l’artiste souhaite explorer aujourd’hui.

Suivre Helen O’SHEA:

Rachel Chenu
rachel.pausart@gmail.com