Teddy Locquard

Teddy Locquard

1. Sur le fil, Teddy LOCQUARD.- 2014.- Photographie numérique

1. Sur le fil, Teddy LOCQUARD.- 2014.- Photographie numérique

Teddy LOCQUARD est un personnage haut en couleur qui explore le monde du rêve et de l’imaginaire à travers la photographie. Très tôt, il est initié à la photo et au truchement de l’image par son père qui réalise des prises de vue et de courtes vidéos avec trucages. Pourtant, ce n’est que tardivement qu’il se tourne vers ces médiums. Avant tout attiré par la nature, il suit une formation en gestion de l’environnement et devient ornithologue. Si lors de ses promenades en forêt un appareil photo l’accompagne systématiquement, c’est avant tout à des fins documentaires. Puis, avec l’arrivée du numérique, Teddy LOCQUARD cesse toute activité photographique. Lorsqu’il se remet à la photo, il ne cherche plus à capter des instants, mais veux redonner toutes ses dimensions à l’image. Débordant d’imagination, il va alors mettre en scène des histoires oniriques et déjantées. La littérature fantastique et les romans gothiques de Charles Robert MATURIN, Ann RADCLIFFE ou encore Gustave MEYRINK ont grandement influencé son monde imaginaire. Tout comme les artistes surréalistes qu’il admire, il déconstruit à travers ses clichés notre rapport au réel et critique la suprématie de la connaissance scientifique, car finalement « Tout ce que l’on sait, c’est qu’on ne sait rien ! ». Très marqué par la bande dessinée fantastique Little Nemo in Slumberland de Winsor McCAY, relatant les aventures d’un jeune garçon au pays des rêves, Teddy LOCQUARD met souvent en scène des histoires lui étant apparues en songe.

2. Superposition, par Teddy LOCQUARD.- 2014.- Photographie numérique

Chaque prise de vue est soigneusement préparée afin de donner vie aux histoires qu’il imagine. Bien que plusieurs photos soient en extérieur, Teddy LOCQUARD aime les lieux clos, abandonnés et chargés d’histoire(s). Une fois le cadre trouvé, vient ensuite l’attente du bon moment, celui où la lumière créera une atmosphère propice à la narration. Les objets disposés dans l’image contribuent, quant à eux, à donner des clés de lecture, tout comme le titre de la photographie. MllBlanche est ainsi un cliché qui relate l’histoire de la Dame Blanche. C’est la fin de la journée, elle est à sa fenêtre, elle voit le jour décliner alors qu’elle-même disparaît. Sa robe, c’est l’ombre du soir qui tombe tandis que la chouette effraie, aussi appelée Dame Blanche, vient prendre la relève. Alors que la jeune femme se tourne vers la lumière, l’oiseau, qui surgit de l’obscurité, représente le passé qui vient la hanter. La scène se déroule, en outre, dans un hôtel désaffecté, lieu de souvenirs et de vies effacées.

3. Mlle Blanche, par Teddy LOCQUARD.- 2014.- Photographie numérique.

3. Mlle Blanche, par Teddy LOCQUARD.- 2014.- Photographie numérique.

S’il arrive à Teddy LOCQUARD de faire appel à des modèles, c’est bien souvent lui-même qu’il met en scène dans ses photos. Il adopte alors des postures et des expressions inspirées du cinéma muet de Charlie CHAPLIN et Buster KEATON. En effet, si nombre de ses œuvres sont empreintes de mélancolie, beaucoup ont également un caractère burlesque. Avec ses photographies et l’emploi d’une esthétique caractéristique du début 20ème siècle, l’artiste exprime sa volonté d’échapper à un monde contemporain peuplé de bruits, de machines et de technologies. La photographie Sur le fil en est l’exemple le plus prégnant. Un dandy, incarné par notre photographe, lie nonchalamment son journal, perché sur un fil électrique, tandis que la vie suit son cours en contrebas. Seul le corbeau qui l’observe semble conscient du caractère incongru de cette scène.
N’étant pas secondé pour ses autoportraits, ces prises de vue sont souvent périlleuses pour l’artiste. Une fois le retardateur enclenché, le temps lui est compté et les trucages, créant l’illusion surréaliste, sont parfois dangereux. Mais, tout étant fait à la prise de vue, très peu de retouches sont ensuite nécessaires. Teddy LOCQUARD refuse, de fait, de recréer des lumières ou des situations de manière artificielle par des montages.
Aujourd’hui, si Teddy LOCQUARD réalise des clichés artistiques qu’il expose en galerie, il vit également de son art en produisant des photos institutionnelles pour les collectivités territoriales afin de valoriser le patrimoine local. Il n’est donc pas improbable que vous le croisiez au détour d’une rue de Nantes ou de sa région !

Suivre Teddy LOCQUARD :

Rachel Chenu
rachel.pausart@gmail.com


Découvrez aussi

Twenty Blood
Miss Myn
Quentin Carnaille