Aldebarbarian

Aldebarbarian

Cet article, Aldebarbarian, libératrice nantaise de vulves, a été rédigé par Jorie alias Coline et publié sur son site www.lecourrierdejorie.com en septembre 2017. PausArt vous propose aujourd’hui de découvrir une nouvelle artiste au travers de sa talentueuse plume.
Une amie m’a récemment parlé du projet d’Aldebarbarian, une de ses amies qui dessine des vulves au profit d’une plus grande visibilité des illustrations des parties génitales féminines. J’ai tout de suite eu envie d’en discuter avec elle. Voici donc où son récit m’a menée.

REMPLIR L’ESPACE DE VULVES

 Aldebarbarian est une illustratrice nantaise. Mélange des mots Aldebaran et Barbare.
Aldebaran est l’étoile la plus brillante de la constellation du taureau. En arabe, cela signifie « le suiveur ». Pourquoi barbare ? Voilà ce qu’elle en dit : « J’aimais beaucoup l’image de barbare prêt à en découdre pour ses idéaux féministes ».
Aldebarbarian suit donc ses idéaux et est toute prête à se battre pour eux. Son premier combat ? Dessiner des vulves !
Depuis longtemps, Aldebarbarian dessine des vulves. N’importe où, n’importe quand. Souvent dans ses cahiers ou sur les bras de ses ami-e-s. Des vulves de tailles, de formes, de couleurs différentes. Elle confectionne également des origamis de vulves qu’elle laisse derrière elle comme on laisse trainer un vieux papier. Simplement parce qu’on n’en voit pas assez.
Son but est de « remplir l’espace de vulves » pour que l’égalité s’opère entre les représentations des sexes masculins et féminins.
C’est vrai, n’est-il pas banal de dessiner une bite sur un mur, un bout de papier qui traîne ou sur le pare-brise sale d’un pote ? N’a-t-on pas l’habitude de voir des pénis tout autour de nous sans que cela ne nous pose problème ?
Voici ses illustrations, celles que vous pouvez acheter sur RedBubble. Pour participer à la lutte.

DESSINE-MOI UNE VULVE

Aldebarbarian m’a fait part d’une expérience : demander à des personnes, au hasard, de dessiner un sexe masculin. Ils s’exécuteront sans problème. Ils n’auront aucune hésitation dans le trait. Ensuite demandez-leur de dessiner un sexe féminin. Ils hésiteront, seront gênés et finalement ne savent pas vraiment comment le représenter, même de façon simple.
Parce que le sexe féminin est tabou. Parce que sa représentation est limitée et naïve. Alors que celle du sexe masculin est communément admise.
Dans le monde artistique, la représentation du phallus est beaucoup plus répandue, normalisée. Qu’en est-il de notre phallus à nous les femmes ?
Prenons exemple dans la sculpture. Voici un chef-d’œuvre de Michel-Ange, David.  Un superbe travail qui dévoile un nu parfait.
Prenons désormais Aphrodite, déesse grecque de l’Amour et de la sexualité. Comment est-elle représentée ?  Avec un voile sur les reins ou mieux encore, ses mains cachant son sexe et parfois ses seins.
Les seules représentations de sexes féminins sont ultra simplifiées : un triangle inversé. Certes c’est « l’image » que l’on peut voir lorsqu’une femme prend une jolie pose, jambes serrées. Les rares fois où une femme est représentée les jambes plus ouvertes, nous devrions y voir plus en détail son intimité. Que nenni. Nous sommes lisses, douces et soyeuses pour les artistes.
Dans de rares exceptions, les œuvres représentant formellement un sexe féminin sont à la source de nombreuses polémiques comme le tableau de Gustave COURBET L’origine du monde.
Aldebarbarian s’est d’ailleurs fait la remarque : « On s’exclame beaucoup que tel objet ou tel bâtiment a une forme phallique, mais jamais une forme… comment on dit déjà ? Justement, il n’y a pas de mot facile d’accès, pourtant on peut parler de forme yonique (Du sanskrit Yona « Lieu »). »
À ma grande surprise, en écrivant cet article, j’ai recherché dans mon « dictionnaire des synonymes », ceux du mot sexe. Je n’y ai trouvé que des synonymes du sexe masculin ! Ah si, pardon, en fin de page, deux synonymes du sexe féminin dans la catégorie dite « vulgaire » : con et chatte.
La chanson de Colette RENARD Les Nuits d’une Demoiselle ne nous apprend-elle pourtant pas de nombreux et fabuleux mots pour désigner nos parties intimes ?
Dans le même genre, cette rentrée 2017 inaugure l’illustration du clitoris dans un manuel scolaire. Il était limité voire inexistant dans l’éducation sexuelle. Apprend-on aux jeunes filles que la masturbation féminine est normale et essentielle pour le développement de soi et la connaissance de son corps ? Leur dit-on que cette sensation étrange qu’elles ressentent en se touchant le clitoris n’est pas liée à une maladie mais simplement au plaisir ?
La masturbation féminine a été un sujet tabou jusqu’à mon arrivée au lycée. Quand, au collège, j’essayais d’aborder le sujet avec mes copines, elles me répondaient que c’était sale. En parler avec mes parents ? Certainement pas à cet âge-là !
Encourageons donc cette nouvelle entreprise de représentation complète du sexe féminin et du clitoris dans les manuels scolaires. Enfin seulement celui des éditions Magnard, pour le moment. Pour apprendre à nos enfants que non, cet organe de plaisir n’est pas à taire mais à étudier pour mieux le comprendre, mieux l’appréhender et mieux le connaître.
Si vous voulez en savoir plus, voici deux courtes vidéos sur cet organe du plaisir :
Le clitoris et l’orgasme féminin, d’Odile BUISSON, gynécologue et obstétricienne
– Un dessin animé rigolo sur le Clito Power

VAGINA GUERILLA

Aldebarbarian m’a fait découvrir le collectif Vagina Guerilla, groupe d’amis parisiens, qui lutte pour une représentation équitable et égalitaire de tous les sexes.
Même combat, mêmes armes. Voici leur manifeste.
Pour suivre la lutte ou même la rejoindre, retrouvez-les sur leur page Facebook.
Vous souhaitez vous afficher avec une vulve, plusieurs vulves ? Retrouvez leurs sacs, badges et stickers.
Aldebarbarian continue à dessiner ses vulves et à laisser traîner ses origamis. Je lui ai proposé de faire une opération « collage de vulves dans les rues de Nantes ». Autant s’afficher clairement !
Et vous ? Envie de promouvoir votre sexe ? Parlez-en, dessinez-le, revendiquez-le, montrez-le (non, non gardons un peu de pudeur et de respect tout de même !) et surtout faites-vous plaisir !
Suivre Aldebarbarian :
Jorie
lecourrierdejorie@gmail.com


Découvrez aussi

Jean Degers
Anna M.Eglantine
Yanis Lopez