Mireille Stricker-Puaud

Mireille Stricker-Puaud

1. Naissance, par Mireille STRICKER-PUAUD.- Techniques mixtes sur toile au format 80x80cm.

1. Naissance, par Mireille STRICKER-PUAUD.- Techniques mixtes sur toile au format 80x80cm.

Mireille STRICKER-PUAUD s’exprime assidûment par la pratique de la peinture abstraite depuis 2014. Un mode d’expression artistique qui s’est façonné chez elle avec le temps, les rencontres, les hasards et les remises en question. Car si lors de sa petite enfance son père peignait des œuvres figuratives, elle ne l’a jamais vraiment vu à l’ouvrage et n’a donc pas appris avec lui. C’est seulement à la quarantaine qu’elle se met à son tour à peindre, quand l’atelier Magiligne, tenu par un couple de parisiens ayant fait les Arts Décoratifs, s’ouvre à Nantes tout près de chez elle. Elle y prend initialement des cours de peinture à l’aquarelle. Tous les samedis matins durant vingt ans, elle s’essaye à tout (pastels, Ecolines, huile,…) dans un style essentiellement figuratif, représentant des rues, des fleurs ou encore des rochers. Mais cela l’ennuie et ne lui plait plus au bout de ces vingt années. Elle aimerait faire autre chose mais ne sait pas quoi, ne trouve pas de réponses adéquates à son envie de changement, alors elle cesse de peindre durant six ans. En 2014, le québécois Gilles COTE, l’un de ses amis peintres, partage en ligne une vidéo sur Viviane GRUAIS-DOMENGE, peintre française installée au Québec. Visionnage. Déclic. « C’est ça que je veux faire ». Elle découvre son travail au-delà du virtuel et le trouve formidable, merveilleux. Les deux femmes se rencontrent et l’artiste lui donne deux heures de cours de peinture au cours desquelles elle réalise trois petites toiles abstraites, en regrettant de ne pas avoir connu ça avant car elle adore. Renouveau artistique. Elle qui n’avait ni exposé ni vendu ses toiles auparavant, les ayant offertes pour la plupart, dévoile son travail lors de plusieurs expositions, rencontre d’autres artistes, et étoffe la communication autour de ses œuvres au travers d’un site Internet, de publications dans des groupes spécialisés sur Facebook ou d’une page personnelle qu’elle administre sur ce même réseau. Elle constate que de plus en plus de gens aiment ce qu’elle fait et cela l’encourage fortement à continuer.

2. La Marianne bâillonnée. Les grandes décisions ne peuvent être prises contre le peuple, par Mireille STRIKER-PUAUD.- 07/2016.- Peintures acryliques et collages sur toile au format 80x80 cm.

2. La Marianne bâillonnée. Les grandes décisions ne peuvent être prises contre le peuple, par Mireille STRICKER-PUAUD.- 07/2016.- Peintures acryliques et collages sur toile au format 80×80 cm.

Ses peintures sont réalisées avec des pâtes de modelage et de textures, des encres qu’elle fait pénétrer dans ces pâtes, et toutes sortes de matières comme le sable, le café, le bois ou encore les bouts de verre polis par la mer pour ne citer que ces exemples. Elle use souvent d’acryliques pour les fonds de ses réalisations, auxquelles les encres s’ajoutent la plupart du temps dans leur corps même. Ses mains, des pinceaux de largeurs différentes ou des couteaux servent à mêler toutes ces matières ensemble. Les supports varient eux aussi ; elle peint des toiles mais aussi des tables en verre. Mireille STRICKER-PUAUD aime avant tout rechercher et trouver l’équilibre, celui des matières et des couleurs, dans sa pratique artistique. Susciter et donner forme à des émotions. Parfois, elle souhaite transmettre des messages à travers son art, avec des toiles engagées. La dernière en ce genre, La Marianne bâillonnée (Image 2), à laquelle sont accolés des textes et dont le bâillon a été réalisé et mis en avant avec du papier de soie, est née lors des manifestations qui ont agité la France au premier semestre de l’année 2016.
Depuis son virage artistique vers la peinture abstraite en 2014, Mireille STRICKER-PUAUD a réalisé environ 200 toiles. Elle travaille à l’inspiration, de manière assez instinctive, ayant toujours ce besoin de faire travailler son imagination. Elle choisit un format de toile puis les couleurs qu’elle va utiliser avant de laisser sa créativité s’exprimer, généralement sans savoir vers où elle va. « L’art abstrait pour moi est plus censé traduire des émotions. Il y a des gens qui ont besoin de dessiner avant de pratiquer. Moi il faut que je me sente libre de lancer mon couteau ou mon pinceau comme ça. J’aime plus des choses instinctives que cadrées. » L’abstrait lui plaît car il lui permet plus de liberté, sinon une liberté différente, de la peinture figurative qui en a fait une « contrariée du dessin ». Elle voulait en effet toujours que le sien soit parfait et recommençait tant qu’elle n’en était pas satisfaite. Si elle ne ressent plus ses contraintes dans sa pratique actuelle de la peinture, elle n’en reste pas moins cette perfectionniste qui doit toujours retirer satisfaction de son œuvre lorsqu’elle l’a terminé. Une grande liberté et de l’imagination influencées par son rapport à autrui : « On a toujours à apprendre des autres artistes, je suis constamment à l’affut de nourritures artistiques ».

3. Table peinte par Mireille STRIKER-PUAUD.- 08/2016.- Peintures acryliques et encres utilisées sur l’envers du support.

3. Table en verre peinte, par Mireille STRICKER-PUAUD.- 08/2016.- Peintures acryliques et encres utilisées sur l’envers du support.

Aujourd’hui Mireille STRICKER-PUAUD expose davantage dans des salons d’art contemporain. Ses œuvres étaient ainsi présentées au stand des Créateurs féroces au salon Art3f à Nantes en mars 2017, événement au cours duquel elle a vendu une table en verre (Image 3) à des acheteurs ayant eu pour celle-ci un vrai coup de cœur. Dans cette même ville, 19 de ses toiles sont  à découvrir dans le hall de la clinique Bretéché jusqu’au 20 décembre 2017. A l’international, certaines de ses toiles étaient exposées au Maroc en mai dernier, et le sont actuellement au Québec à la galerie d’art Gruais-Grondin jusqu’au 6 novembre 2017. En attendant de les y retrouver à nouveau dans ce même pays en janvier 2018.

Suivre Mireille STRICKER-PUAUD :

 

Jane Valude
janevalude@gmail.com

Administratrice et rédactrice en chef du site PausArt.



Découvrez aussi

Marine Février
Wahid Saïdi
Jean Degers