Ana Tijoux

Ana Tijoux

L’union bouleversante du rap et de l’Amérique du Sud. Ana TIJOUX, avec son rap engagé saupoudré de touches latinos, crée un mélange délicieux ponctué de revendications politiques. 

1. Portrait d'Ana TIJOUX, par Luis Angel CF.- 04/2016.

1. Portrait d’Ana TIJOUX, par Luis Angel CF.- 04/2016.

L’artiste franco-chilienne Ana TIJOUX conjugue avec succès des rythmes rap, hip-hop et latinos, pour nous mener dans une danse étourdissante. Nos sens sont troublés, et notre esprit aussi. Parce qu’elle ne se contente pas d’intégrer ses racines folkloriques dans ses chansons. Elle défend également dans ses textes le droit des femmes, et dénonce le machisme qui fait rage en Amérique du Sud. Née en France en 1977 de parents chiliens exilés suite au coup d’Etat de Pinochet en 1973, Ana TIJOUX retourne s’installer définitivement au Chili dans les années 1990. C’est en tant que membre du groupe de hip-hop chilien Makiza qu’elle entre sur la scène musicale chilienne. Son passé et celui de ses parents ont mené Ana à s’intéresser aux cultures rebelles et revendicatrices que sont le hip-hop et le rap. Elle connaît alors un succès avec le premier album du groupe, intitulé Vida Salvaje.

2. Somos Sur, par Ana TIJOUX ; Featuring Shadia MANSOUR.- 06/2014.

2. Somos Sur, par Ana TIJOUX ; Featuring Shadia MANSOUR.- 06/2014.

L’artiste s’ouvre également à d’autres styles musicaux, et collabore notamment avec la chanteuse pop mexicaine Julieta VENEGAS sur le titre Eres para mi, qui connaitra un grand succès en Amérique du Sud. « Nous vivons sous le joug d’un machisme qui se défend d’être machiste […], la seule chose que je puisse faire est écrire des chansons pour le dénoncer, et repenser l’éducation de mes enfants », explique Ana dans une interview pour Pikaramagazine. Et c’est précisément ce qu’elle a fait dans son dernier album Vengo, sorti en 2014. Elle revendique les droits des femmes à être libres et autonomes : « Femme forte, insurgée, indépendante et courageuse. Rompre les chaînes » scande-t-elle avec force dans sa chanson Antipatriarca (Video 3). C’est le Mouvement Pour la Dignité mené par des femmes argentines vivant dans des bidonvilles qui a inspiré ces paroles.

3. Antipatriarca, par Ana TIJOUX.- 05/2015.

3. Antipatriarca, par Ana TIJOUX.- 05/2015.

Ana TIJOUX s’est également inspirée des textes de l’écrivain uruguayen Eduardo GALEANO pour écrire ses chansons. La rapeuse chilienne chante par ailleurs son amour pour ses racines latino-américaines dans ses titres, comme Somos Sur (Vidéo 2). Les sons et les instruments d’Amérique du Sud nous font voyager à travers les coutumes et l’histoire de ce continent.
Le travail de l’artiste s’inscrit aussi dans une démarche profondément humaine en ce qu’elle s’inspire de ses rencontres, discussions et expériences personnelles pour créer ses œuvres musicales. « Mes chansons sont le fruit de conversations, de réflexions et d’expériences personnelles de nombreuses personnes qui m’ont inspirée » a-t-elle avoué au magazine web Hindiehoy.com. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles ses chansons dégagent tant de force et de sincérité.

Suivre Ana TIJOUX :

Mailys Renouf
mrenouf56@gmail.com


Découvrez aussi