Jean Degers

Jean Degers

1. Alep, par Jean DEGERS.- 12/2016.- Peinture acrylique sur toile de lin 70X100.

1. Alep, par Jean DEGERS.- 12/2016.- Peintures acryliques sur toile de lin au format 70X100cm.

Jean DEGERS est un peintre et dessinateur « désordonné » comme il le dit de lui-même. Il ne souhaite pas se définir par un style pour exploiter librement différentes manières de s’exprimer artistiquement et participer à des projets en tous genres. Peignant et dessinant depuis l’enfance, il a cessé ces activités durant une vingtaine d’années afin de se tourner vers le théâtre et l’écriture, pour s’y consacrer à nouveau de façon très régulière depuis 2015. Il peint « dès qu’il en a le temps », dans son salon et avec ses propres moyens. Cet autodidacte voit en l’art « une façon de parler aux autres ».

2. Sound, Copyright Jean DEGERS.- 12/10/2016.- Peinture acrylique sur toile de lin 70 X 100.

2. Sound, par Jean DEGERS.- 10/2016.- Peintures acryliques sur toile de lin au format 70 X 100cm.

Le travail de Jean DEGERS découle de multiples inspirations. Principalement la ville et la vie citadine, l’éloignement des gens et la grande complexité à y faire des rencontres qu’elles impliquent selon lui. C’est de ce constat qu’il a fait naître la série Skyline. Pensée depuis de nombreuses années, elle a pris forme physique depuis environ un an sur des toiles de lin parsemées de diverses couleurs, ses préférences pour le jaune Sénégal et le rouge ressortant davantage. On découvre également dans son oeuvre des toiles quelque peu politisées comme Alep (Image 1), où s’expriment la douleur, impliquée par la vision de cette ville détruite, et l’espoir, celui que ses habitants pourront un jour la reconstruire tout comme leurs vies. Ces idées sont retranscrites par les couleurs utilisées, quelques touches de peinture acrylique jaune illuminant cette toile sombre, et par un jeu sur les vides architecturaux, qui suggèrent mais ne recopient pas à l’identique les destructions de cette ville. Des choix pour éviter un effet d’alourdissement et donner plus

d’intensité à cette représentation abstraite.
Son goût pour le rock français se ressent également, notamment dans sa peinture du continent imaginaire Tostaki, une référence à la chanson Tostaky de Noir Désir, ou celle de Sound (Image 2), en hommage à Mano SOLO. Plus que les airs musicaux, ce sont les textes de ces artistes qui inspirent ces toiles abstraites. S’il peint essentiellement à la peinture acrylique des toiles de lin, il utilise aussi le Posca, en complément du pinceau, pour détourer le papier ou dessiner. Ses dessins, parsemés de ses restes de palettes, sont des croquis réalisés à l’inspiration, lui servant à améliorer sa technique. Le travail sur papier se révèle souvent être une continuité de celui sur toile, à l’exemple de Salvation (Image 3). Parfois, le café se mêle aux traits du Posca pour créer des visuels figuratifs. Cet artiste sait se renouveler, surprendre le regard de son public par les variations légères mais significatives de couleurs, courants, techniques, supports et sujets dans son œuvre.

3. Salvation, par Jean DEGERS.- 09/2016.- Peinture acrylique et Posca sur papier Canson épais A3.

3. Salvation, par Jean DEGERS.- 09/2016.- Peintures acryliques et Posca sur papier Canson épais au format A3.

Actuellement, Jean DEGERS a pour habitude de poster les images de ses dernières réalisations sur les réseaux sociaux. Il aimerait cependant les présenter dans un lieu réel cette année, et prépare en ce sens une nouvelle série de créations. Certains de ses tableaux ont déjà été exposés pour Piasa à Paris avec un collectif de soixante-cinq artistes afin de financer la construction d’une nurserie en Inde, un projet de la fondation France-Inde Karnataka. En parallèle, il travaille sur un projet commun ayant pour thème la femme. Et expérimente le mélange de plusieurs techniques artistiques. Ces derniers jours ont été marqués par une production accrue de dessins au feutre, aux bases très simples et assez épurées, dont les traits sont ensuite travaillés avec un pinceau et de l’eau pour les détendre, le tout finalisé par l’utilisation du café pour obtenir des tons plus chauds. DEGERS, à découvrir encore et toujours…

Suivre Jean Degers :

Degers Peintre désordonné (Facebook)
Restes de palette (Facebook)
Dessins (Facebook)
Tumblr

Jane Valude
janevalude@gmail.com

Administratrice et rédactrice en chef du site PausArt.



Découvrez aussi

Goulven Labat
Mathilde Seguin
Deuxben de Rennes